Mot du président lors de l'Assemblé Générale du 7 octobre 2020

Mot du président lors de l'Assemblé Générale du 7 octobre 2020

Mesdames, Messieurs, chers membres,

Je suis heureux de vous accueillir aujourd’hui dans le cadre de notre Assemblée Générale Ordinaire AFVA 2020. L’occasion pour nous tous de débattre, d’échanger et d’articuler des idées et des propositions concernant la vie et le devenir de notre association. En effet, la réflexion demeure le moteur principal de nos rencontres ponctuelles et périodiques, autour de notre projet commun, notre projet associatif AFVA. 

Aujourd’hui j’ai envie de débattre avec vous du présent de notre association, en lien direct avec l’année 2020, si particulière en raison de la crise sanitaire actuelle.  

En effet, nos établissements respectifs ont connu une année difficile en raison du confinement, interprété par certains comme une forme de privation de liberté et pour d’autres une manifestation du non-respect des valeurs humaines fondamentales, en termes de libre choix et d’auto-détermination des personnes accompagnées. Année difficile pour les usagers, difficile pour les professionnels et encore plus difficile pour les directions d’établissements de part toute la responsabilité qui leur incombaient. Et l’AFVA dans tout cela me diriez-vous ?

Généralement nos administrateurs sont des directeurs ou cadres de direction, et à ce titre, ont subi à leur tour, de par leur fonction de responsabilité, l’impact de cette crise nationale. Ils sont directeurs certes, et bénévoles à l’AFVA. L’évolution de la crise sanitaire, avait motivé au moment de la reprise des échanges au sein de notre association, suivant le contexte et les préoccupations du moment, ce qui nous paraissait à ce moment comme une crise des valeurs professionnelles. En effet, avec un groupe d’administrateurs, nous avions proposé la suspension de la réflexion autour de la transformation de l’offre médico-sociale. A cela, nous avions communément proposé l’organisation d’une journée thématique autour de l’éthique professionnelle et des valeurs qui en découlent. Probablement et avec du recul, il nous semblerait aujourd’hui que cette tentative pourrait ne plus être très pertinente. Le débat est ouvert avec tous nos administrateurs, mais d’abord place à l’échange et à la critique constructive.

D’autre part et au-delà de la crise sanitaire qui a ébranlé nos institutions dans leur programmations diverses et variées, notre association a connu le même effet durant 2020, année que nous sommes en train d’analyser aujourd’hui. Nos CA ont été maintenus plus ou moins en lien avec l’actualité du moment. Nous avions pour cela adapté nos outils de communication pour maintenir le lien, le contact et la vie réflexive de notre association. Cela étant et depuis, il est constaté hélas, malgré tout une indisponibilité de nos administrateurs, probablement justifiée mais qui met en difficulté notre projet commun.

En effet comme chaque année, nous soulignons la nécessité de garantir une certaine présence pour donner de l’élan à nos choix et orientations. Il va s’en dire qu’il ne s’agit nullement d’un reproche mais d’un rappel fort précieux, quand on adhère à un projet collectif, régional de l’envergure de notre association. La réflexion est plurielle, la démarche réflexive l’est autant. L’effort collectif partagé, implique de notre part cette impulsion permanente dans la mission pour préserver le sens et l’essence. On pourrait alors entendre ici ou là, que notre action demeure limitée à l’organisation d’un colloque régional annuel. Certes cette action principale est évidente dans la vie de notre association depuis sa naissance. Evidente dans la mesure où elle génère un investissement concret de nos administrateurs, dont l’engagement associatif est motivé par des valeurs humanistes, qui se fondent sur l’adhésion à un projet. C’est un effort collectif, un projet fédérateur, porté pleinement et avec enthousiasme par nos administrateurs. Projet destiné à tous les professionnels du terrain.

En parallèle les réunions mensuelles de notre conseil d’administration, sont destinées à maintenir la flamme vivante et dynamique. Ces rencontres, de surcroits sympathiques, demeurent un lieu de débat et d’échange. Un temps de ressourcement pour nous autres responsables d’établissements, et un espace de partenariat fertile de l’AFVA.

A mon sens, il serait réducteur de limiter l’action de l’AFVA à son colloque annuel. Plutôt réfléchir à la consolidation de cet acquis par une présence pérenne, riche par l’échange et l’entraide mutuelle. Le CA est alors en soi, un lieu de rencontre et de lien.  Un moment particulier qui vise à essaimer d’autres participations qui viendraient enrichir le débat. Je rappelle que le CA est ouvert aux responsables médico-sociaux, même s’ils ne sont pas membres de l’association. Il nous revient à ce titre de fructifier ce capital, de le soutenir partout pour susciter les vocations et consolider cet acquis qui pérennisera notre projet à l’avenir.

Pour conclure, l’année 2020 est donc une année particulière, qui a mis à l’épreuve notre association. Une année qui par moment a semé le doute, a fait vaciller nos certitudes. Une année encore marquée par l’annulation de notre colloque régional qui devait être un cru exceptionnel. Une année, qui en même temps, a renforcé nos convictions et notre détermination à poursuivre ce travail en commun.

Perspectives :
- Reprendre la programmation de notre prochaine journée thématique régionale.
- Reprendre sérieusement le débat autour de notre site internet AFVA
-Mobiliser d’avantage nos administrateurs pour une disponibilité pérenne à partir d’une programmation partagée.
- Réfléchir collectivement à d’éventuelles actions régionales autour des pratiques professionnelles.
- Susciter l’intérêt pour une adhésion à notre association AFVA. 

Pour finir, je tenais à remercier tous les membres AFVA pour leur confiance et leur soutien, remercier précisément les membres du bureau pour leur disponibilité sans failles. Je tiens aussi à exprimer mes vifs remerciements pour nos administrateurs qui rencontrent des soucis de santé hélas mais qui essaient toujours d’honorer leurs engagements à nos côtés.  

Je vous remercie.


Sélestat, le 7 octobre 2020 
Yassine MOUAHEB  
Président AFVA